Il a demandé si peu, mais a donné tellement


For the English version "EN" at top-right of the menu.


Hier, Zackaël aurait eu 8 ans. Au cours des 2 dernières années, certains d'entre vous m'ont demandé, lorsque j'en aurais l'occasion, de partager une copie de l'éloge funèbre que j'ai écrit et donné lors des funérailles.

Un jour, Carl et moi aimerions écrire une publication, sur le jour de l'enterrement. En effet, c'était une journée mouvementée, y compris une situation avec Adélie à l'hôpital. Toutefois, cette semaine, j'aimerais qu'on se souvienne de Zackaël et de la façon dont il était. J'espère que vous pourrez trouver 5 minutes pour apprendre à mieux le connaître, et l'éloge est un excellent moyen de le faire.

Je vous recommande de lire la version originale française de cet hommage si vous le pouvez.

Grief Quote for the grieving: Death leaves a heartache no one can heal. Love leaves a memory no one can steal.

Éloge à mon fils Zackaël

« Je vais toujours me rappeler la première fois que j’ai pris Zackaël dans mes bras, juste après sa naissance. Son petit corps était posé contre le mien, du côté gauche, et j’admirais son petit visage angélique. Je me disais à quel point il était beau et paisible, d’un réconfort indescriptible. Dès cet instant, mon petit Zackaël n’a apporté que de l’amour et du bonheur dans nos vies. »

Comme vous le savez tous, Zackaël avait une beauté exceptionnelle. Il avait hérité des plus beaux traits de chacun de nous deux, mais encore plus beau. Comment un être humain peut-il être aussi beau? Tout le monde disait qu’un jour il craquerait des cœurs celui-là. Jamais que je me serais imaginé que c’est mon cœur qu’il aurait brisé.

Souvent, je regardais Zackaël et je l’admirais. Je l’admirais par sa beauté externe, mais ce qui le rendait encore plus beau, c’était sa beauté intérieure. Zackaël avait un cœur en or. Ce qu’il aimait le plus dans la vie c’était nous rendre heureux. Si je le surprenais à le regarder, il me retournait le regard avec le plus grand sourire pendu jusqu’aux oreilles avec ses petits yeux plissés; juste pour me faire plaisir et me retransmettre son bonheur. 

Zackaël était toujours positif. N’importe quelle activité que l’on faisait, il était partant. Je me rappelle du jeudi avant son décès, quand son papa lui a dit qu’ils avaient de la natation, de sa petite voix, il s’est exprimé « Yay, smimming! ». Un autre des derniers souvenirs que j’ai de mon beau Zackaël est celui de jouer au hockey dans le sous-sol avec Maxandre. Probablement que son grand frère lui avait dit d’être gardien de but (on sait tous que c’est plus le fun de faire des buts), mais avec Zackaël, il avait du plaisir à jouer n’importe quelle position. J’ai pris un vidéo de lui cette soirée-là, on peut le voir faire son petit drôle (une petite danse) en riant de tout cœur dans le filet de hockey.

Zackaël prenait plaisir à faire n'importe quelle activité!

Zackaël était un garçon très brave. Que ce soit pour se faire arracher une dent chez le dentiste ou aller pour les vaccins, il ne disait pas un mot. Zackaël ne chialait jamais et avait une patience extraordinaire. Quand Adélie pleurait ou criait dans l’auto, jamais que Zackaël lui disait d’arrêter. Un des derniers moments de Zackaël et Adélie ce dimanche-là sur la route, est qu’il prenait soin d’elle dans l’auto en lui donnant des morceaux de pomme. Il était très fier de prendre soin d’elle.

Ce que je manquerai sans doute le plus de Zackaël, ce sont les grosses caresses qu’il me donnait matin et soir. Le matin, dès son réveil, soit qu’il courait à ma chambre pour me donner une grosse caresse, ou soit qu’il était encore à moitié endormi, mais il venait quand même me voir pour me donner sa caresse. Je chérirai toujours les moments de tendresse et de joie que Zackaël et moi avions tous les soirs dans son lit avant son dodo. Il aimait se faire câliner et chatouiller, et n’avait jamais peur de dire qu’il m’aimait. 

Zackaël était également indépendant et se débrouillait bien tout seul. Il était fier de devenir un grand garçon. Quand il voyait que j’étais découragée par le lavage et tout le linge à plier, il se portait volontaire à plier du linge avec moi. Il était très appliqué et ses petites piles de linge étaient parfaitement pliées; il en était fier et heureux d’aider.

Je ne me rappelle même pas d’une seule fois où j’ai vu Zackaël méchant ou fâché. Il possédait une bonté indéniable, tout le monde l’aimait et il aimait tout le monde. Il était parfois colleux envers ses plus proches, mais c’est parce qu’il les aimait et aimait les gens et leur présence.

En grandissant, on découvrait de plus en plus la personnalité de Zackaël et on voyait comment drôle il était. C’était le petit bouffon de la famille et aimait taquiner, surtout son frère. Il aimait aller à l’école pour aller voir ses amis et avait beaucoup de plaisir avec son ami Alexi. En fait, à quelques reprises cet automne, au retour de l’école, Zackaël sortait de son sac d’école un petit jouet et me disait fièrement « Regarde ce qu’Alexi m’a donné aujourd’hui! » Il était tellement content. Pour ma part, je me demandais, est-ce vraiment Alexi qui lui donne toujours un petit quelque chose? Il me rassurait que oui, ça venait de lui. Je me disais, « wow Alexi doit aimer beaucoup Zackaël pour toujours lui apporter des petites surprises! »

L'une des nombreuses surprises qu'il a reçues de son ami Alexi

Zackaël a toujours aimé sauter et faire des culbutes, surtout sur le sofa. Il passait beaucoup de temps la tête à l’envers sur le sofa, en position de headstand. Il avait un talent naturel pour les sports et apprenait très vite. Je vais toujours me rappeler de sa première journée au camp de bicycle où il devait apprendre à pédaler un bicycle. Après le travail, je me suis rendue au camp pour aller le chercher et j’ai remarqué un très petit garçon qui allait à pleine vitesse autour des cônes. « Wow, il est dont ben bon lui », je me disais, mais j’essayais de trouver Zackaël. Tout à coup, je réalise que c’est Zackaël le petit garçon en question. Il ne portait pas le même t-shirt, donc je ne l’avais pas reconnu. Et là, je vois Maxandre à mes côtés et il me dit «maman, as-tu vu comment bon est Zackaël? Il a appris toute de suite, durant le matin ». Maxandre était très fier de son petit frère. Zackaël était le seul qui pédalait sans petites roues d’entraînement.

Trois jours avant l’accident, durant la rencontre des parents, l’enseignante de Maxandre nous avait dit que quand il serait grand, Maxandre ne voulait pas se marier et qu’il voulait demeurer avec son frère. Donc, je demande à Maxandre et il dit « moi, je n’aime pas les filles, donc j’ai déjà parlé avec Zackaël et on s’est entendu qu’on était pour rester ensemble quand on sera grands. Ainsi, le même soir, je parle à Zackaël et il me confirme qu’effectivement il va demeurer avec Maxandre quand il sera plus grand. Je lui dis que peut-être il va aimer une fille et voudra avoir des enfants et il me répond « maman, c’est toi ma fille » et qu’il veut rester avec sa famille.

Quand je pensais à Zackaël avant l’accident, je me disais comment il est chanceux cet enfant-là, il a tout pour lui. Je visualisais son avenir dans ma tête, et ce, sans aucune inquiétude avec tous les atouts qu’il possède; Beau, drôle, athlétique, social, intelligent et avec une gentillesse incroyable. Je me disais, comment moi-même, j’aimerais être plus comme lui avec sa bonté, son positivisme et sa patience. Même s’il n’avait que 5 ans et demi, il nous apprenait à être de meilleures personnes et apportait que de l’amour et de la joie dans nos vies. C’était littéralement un ange mon petit Zackaël.

J’ai choisi la couleur blanc pour son cercueil pour représenter la pureté de Zackaël, un petit ange parti trop tôt. Des fois, je me dis qu’ils ont sûrement enlevé Zackaël de ce monde car il était trop parfait pour ce monde. Je me réconforte en me disant qu’il n’a connu que du bonheur durant sa petite vie. Je dois me dire que c’était son destin d’avoir une petite vie, sinon ça fait trop mal. Il me dirait sûrement; « maman, je suis encore avec vous, continuez à vivre et à rire, et je protège Adélie».

Extrait vidéo du dernier paragraphe de l'éloge funèbre
Extrait vidéo de l'éloge funèbre (30 nov. 2019)
Crédit : Radio-Canada, le téléjournal Ottawa-Gatineau

Et moi je me dis, « si je pouvais être plus comme toi Zackaël, je serais une meilleure personne ». Soyons tous plus comme Zackaël, et nous vivrons dans un monde meilleur. »

Maman xox

C’est tout pour l’instant!
Merci de partager sur les réseaux sociaux pour honorer et commémorer Zackaël cette semaine, nous apprécions vraiment votre appui !

Si vous souhaitez recevoir nos prochaines publications, vous pouvez cliquer sur «S'abonner par courriel».
Ou vous pouvez nous envoyer un message et nous vous enverrons une invitation!

S'abonner par courriel

Recherche
Publications récentes (toutes)
Archives
Étiquettes

16 réponses à “Il a demandé si peu, mais a donné tellement”

  1. Avatar de CMH

    This is beautiful. I am in awe of your strength.

  2. Avatar de Melanie Goulet

    Merci de partager tellement beau garçon💕 Très touchant et très belle parole❤️. Zackael est certain toujours avec vous et vous protège Xox

    1. Avatar de Brigitte Lehoux

      Merci Melanie 💕

  3. Avatar de Mirana Zuger

    Merci de partager 🙏💖
    Avec amour,
    Mirana

    1. Avatar de Brigitte Lehoux

      merci Mirana 💖

  4. Avatar de Sarah

    I remember the eulogy so well. It really moved me, then and now.

    1. Avatar de Brigitte Lehoux

      thank you Sarah and your help with the translation during that tragic time. It was very appreciated.

  5. Avatar de Paulette Leroux

    C’est très gentil de partager ce moment si précieux avec nous. C’est un petit ange qui veille sur vous.

    1. Avatar de Brigitte Lehoux

      merci énormément Paulette

  6. Avatar de Margaret Lesarge

    We all grieve with you. A beautiful tribute to your darling son.

  7. Avatar de Marie-France

    Merci de partager ce moment très difficile avec nous tous. Quel beau garçon. Il vous envois de la force j’en suis certaine. Xo

  8. Avatar de Yasaman

    So beautifully written . Tears were coming down my face as I was reading it .Thank you so much for sharing

  9. Avatar de Marjorie Kinahan

    Merci de partager… ça me touche beaucoup. Ça me rend heureuse et triste en même temps d’apprendre à connaître ton Zackael à travers tes paroles.

    1. Avatar de Mireille Brochu

      Comme c’est touchant. Merci de nous partager une petite partie de votre beau (à l’intérieur tout comme à l’extérieur) Zackael. Les souvenirs sont nombreux, j’en suis certaine 💖
      Xx

      1. Avatar de Brigitte Lehoux

        merci beaucoup Mireille 💖

    2. Avatar de Brigitte Lehoux

      merci Marjorie. Oui comme tu sais, c’est un mélange d’émotions… Merci d’apprendre à connaître mon garçon. Au plaisir de faire de même pour ta fille.

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Français du Canada
%d bloggers like this: