La double tragédie de la famille Neville-Lake et comment elle aurait pu être évitée


For the English version cliquez ici.


❤️ À la mémoire de toutes les victimes et les survivants d'accidents causés par l'ivresse au volant ❤️

Un père endeuillé dont les 3 enfants ont été tués en 2015 s'est suicidé en début de semaine, le lendemain de la fête des pères. Une tragédie devenue maintenant une double tragédie.

Les études démontrent que la mort d'un enfant est considérée comme le pire facteur de stress qu'une personne puisse traverser au cours de sa vie.1https://www.fatherly.com/health-science/how-parents-experience-the-death-of-a-child/ C'est un événement traumatisant qui a des effets à long terme sur la vie des parents. La douleur et le deuil ne disparaissent jamais.

De plus, le deuil suite au décès d'un enfant est rare par rapport aux autres types de deuil. Par conséquent, les parents se sentent souvent seuls dans leur cheminement de deuil. Moi-même une maman endeuillée, je peux attester qu'il est difficile de rencontrer et de connecter avec d'autres parents endeuillés dans la vraie vie, et qui, vivent physiquement à proximité.

Pour la famille Neville-Lake, la perte de 3 enfants aggrave de manière exponentielle le "pire facteur de stress qu'une personne puisse traverser". La tragédie est encore aggravée par le fait que les enfants ont été tués par un conducteur ivre et que la famille a dû subir un long procès. Et le résultat suite au procès : un meurtrier qui vit désormais libre.

Source : GoFundMe

Tout a commencé en 2015. Les 3 enfants d'Edward Lake et Jennifer Neville-Lake et leur grand-père ont été tués par Marco Muzzo à Vaughan, en banlieue de Toronto.


Chronologie de la double tragédie Neville-Lake

Quelques faits entourant ces événements tragiques :


C'était bouleversant d'apprendre la nouvelle de la mort d'Edward Lake. Déjà une tragédie en 2015, Jennifer et la famille sont affectées par une autre perte. En plus de ressentir une profonde tristesse, cette histoire nous amène à réfléchir sur plusieurs problèmes de notre société. En particulier, comment tout cela aurait pu être évité.

1) L'alcool au volant est en hausse

Malgré les efforts d'éducation et de sensibilisation du public contre l'alcool au volant, les chiffres augmentent.2https://www.theglobeandmail.com/drive/mobility/article-are-more-people-drinking-and-driving-amid-the-pandemic/ Prendre le volant après avoir bu, c'est comme prendre une arme chargée et tirer dans toutes les directions. C'est littéralement de la violence routière.

À part Muzzo, qui est 100% coupable de ses actes, je me demande : Où étaient les autres qui étaient avec lui ou qui l'ont vu ? Il y avait sûrement d'autres personnes dans son jet privé en provenance de Miami. Il a également passé la douane.

En 2001, un juge ontarien a statué qu'un employeur est tenu « d'intervenir personnellement » pour empêcher les employés ivres de rentrer chez eux en voiture.3https://ehlaw.ca/jul01-hunt/ Bien que n'étant pas un employeur dans ce cas, pourquoi personne n'a intercepté Muzzo ? Un agent de douane l'a laissé passer à la douane en état d'ébriété. Cet agent, et plusieurs autres personnes, ne se sont pas assurés qu'il quittait l'aéroport en taxi.

2) Manque de soutien et d'intervention

Lorsqu'une famille est frappée par une tragédie, il y a souvent beaucoup de soutien immédiatement après (c'est-à-dire pendant la crise). Cependant, à plus long terme, il y a généralement un manque d'appui et d'intervention pour aider ces familles.

Je ne peux pas parler pour la famille Neville-Lake car je ne les connais pas personnellement. Cependant, je peux apporter notre expérience personnelle. Après la mort de notre fils dans un accident de voiture, nous n'avons jamais reçu d'appels de la police, des intervenants ou des professionnels pour nous soutenir. Au lieu, nous avons été laissés à nous-mêmes pour trouver des thérapeutes pour nous aider à faire face à notre traumatisme et à notre deuil.

3) L'échec de notre système juridique face à l'alcool au volant

Notre système judiciaire ne prend pas au sérieux la conduite en état d'ébriété. Muzzo a tué 4 personnes et a été libéré après seulement 4 ans. Les parents n'ont jamais obtenu justice, même en 2016. Et en 2021, ils ont reçu un autre coup dans leur plaie, ajoutant à leur souffrance et ne leur permettant pas de guérir.

En référence au point 1 ci-dessus, notre système judiciaire doit renforcer la responsabilisation. Assurément, il y a beaucoup de gens qui sont en mesure d'empêcher une conduite en état d'ébriété, mais ferment plutôt les yeux. Dans ce cas, les personnes à bord du jet avec Muzzo, ou le douanier l'ont laissé passer. Ils devraient eux aussi faire face à des conséquences légales puisque le taux d'alcool de Muzzo était de 3 fois la limite légale.

4) Le deuil est encore un sujet tabou

Nous sommes dans une société qui a tendance à éviter le deuil et à côtoyer les personnes souffrantes. Surtout après quelques mois ou années après le décès, les familles endeuillées se sentent souvent seules et pas suffisamment soutenues dans leur deuil. Par exemple, les proches ont souvent tendance soit à ignorer la situation, soit à proposer des « solutions » aux personnes endeuillées. Cependant, en réalité, elles ont besoin de se sentir entendues et soutenues, et ce, pendant plusieurs années.

5) La santé mentale doit être prise au sérieux

Lors de l'audience de détermination de la peine de Muzzo, Edward Lake a déclaré qu'il souffrait de pensées suicidaires et d'anxiété intense depuis l'accident, et que la perte avait affecté son mariage. Après l'audition, y a-t-il eu des interventions ou des offres d'aide de professionnels?

La veille de la mort d'Edward Lake, la police a été appelée pour une altercation à son domicile. Cependant, les équipes d'intervention rapide ou de sensibilisation et de soutien en cas de crise n'ont pas été appelées. En règle générale, ces équipes aident dans les cas impliquant des personnes en crise de santé mentale.4https://www.thestar.com/news/gta/2022/06/22/father-of-kids-killed-by-drunk-driver-marco-muzzo-was-tasered-and-arrested-hours-before-his-death-by-suicide.html Compte tenu de l'histoire de Lake et des interactions précédentes avec la police, pourquoi les équipes n'ont-elles pas été appelées?

Edward Lake
6) La thérapie de couple doit être proposée dès le départ

Quelques jours avant la mort d'Edward Lake, Jennifer avait révélé que leur mariage n'avait pas survécu à la tragédie.5https://toronto.ctvnews.ca/ontario-father-whose-3-children-were-killed-by-drunk-driver-in-2015-dies-1.5955666?cache=7.4625417.350265 Le décès d'un enfant est un facteur de stress extrêmement difficile pour un couple. Contrairement à d'autres types de deuil, le deuil parental est unique puisque les deux partenaires vivent simultanément le deuil d'une perte inimaginable et insupportable. Non seulement ils doivent gérer les différences dans leur deuil, mais le poids du chagrin de l'autre partenaire peut avoir des effets néfastes sur la vie d'un couple.

Je ne peux pas commenter sur la situation de Neville-Lake à ce sujet. Cependant, je peux parler de notre propre expérience. Après la mort de notre fils Zackaël dans un accident, nous n'avons pas été offerts de thérapie familiale ou de couple. Au lieu, nous avions été laissés seuls pour nous renseigner sur le deuil et trouver nous-même du soutien et des thérapeutes pour notre famille.

La force de la relation de couple ou de la relation familiale ne devraient pas influencer le besoin de soutien. Lorsqu'une telle tragédie survient, un processus formel doit être en place pour aider la famille. Cela inclut l'affectation des meilleurs thérapeutes, sans aucune liste d'attente. La thérapie de couple doit être encouragée et proposée dès le départ. La famille ne devrait pas avoir le fardeau de trouver des professionnels alors qu'elle est déjà épuisée et dévastée.

C’est tout pour l’instant!
Avez-vous des commentaires?
N'hésitez pas à les laisser ci-dessous.

Si vous souhaitez recevoir nos prochaines publications, vous pouvez cliquer sur «S'abonner par courriel».
Ou vous pouvez nous envoyer un message et nous vous enverrons une invitation!


Références

S'abonner par courriel

Recherche
Publications récentes (toutes)
Archives
Étiquettes

2 réponses à “La double tragédie de la famille Neville-Lake et comment elle aurait pu être évitée”

  1. Avatar de CMH

    This father couldn’t bare to live without his children. Truly heartbreaking.

  2. Avatar de Margaret Lesarge

    I can’t imagine the depth of his sorrow to lose 3 children. May his soul Rest In Peace.

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Français du Canada
%d bloggers like this: